100 jours sur quelques eurovélos

Nous sommes 2 amis, plutôt jeunes, de 65 ans chacun et nous allons parcourir depuis Bordeaux les eurovélos pendant 3 mois sur plus de 7000 km. Notre voyage commencera le 1er avril et nous devrions être de retour vers le 10 juillet.

Derniers posts

Épilogue de Jean Michel

Publié le 9/07/2015, par vladim, Bordeaux
les voyages peuvent etre un reve ou une réalité vécue.celui que je viens de vivre n,est pas un reve ,entre satisfaction,émotion,joie,bonheur,déception,galérestout ce qui peut faire un périple a vélo.les voyages forment la jeunesse,ça doit etre vrai je me sens rajeuni!.je m,associe a michel pour remercier toutes les personnes qui nous ont reçues pour leur hospitalité,gentillesse,disponibilité,sympathie,celles et ceux qui nous ont suivis par l,intermédiaire du blog pour leurs encouragements et motivation.mes amis cyclos qui ont fait un bout de chemin a l,aller et retour du périple,jeannot,jcm,jcr,clément,gilbert s,gilbert f,alain(2) Jean-Pierre,anita l,instigatrice et organisatrice du pique-nique de blaye,annie pour ses exéllentes tartes.je n,oublie pas michel(vladim) compagnon de route,sans lui impossible de faire un tel périple,barriére de la langue,pour ma part c,est tres limité françaiset patois des landes(langue régionale. c,est tres gratifiant d,avoir de tels amis.il est tres difficile de conter tous ces moments forts et inoubliables vécus pendant ce périple. je souhaite a quiconque de pouvoir les vivre un jour:les rencontres attendues,inattendues,que d,efforts consentis mais la joie encore et encore au bout de la route,du chemin,de la piste,de surprises en surprises. que vais-je voir,découvrir? bien sur il y à des aléas:froid,vent,pluie,chaleur,incidents mécanique,des moments de flottement,découragement ,mais qui sont vite oubliés pour ne retenir que le positif....quel bonheur au petit matin d,etre réveillé au chant du coq,rossignols,merles,palombes,tourterelles ect,ect....oh bien sur ce n,est ni le palace,l,hotel trois,quatre étoiles,lit au carré,salle de bains,jacuzzi,ammam,chacun son plaisir. moquette ou aiguilles de pin au choix....là c,est camping sauvage et toilette au grand air, quelle jouissance.ce périple est terminé, vivement le prochain................

épilogue de Michel

Publié le 2/07/2015, par vladim, Bordeaux

   Un voyage de trois mois c'est à la fois une rupture avec le monde du fait de l'ignorance de l'actualité, mais aussi une ouverture par les rencontres et la connaissance des autres et de leur façon de vivre et d'appréhender la vie. Cependant les rencontres ont été bien souvent limitées par la barrière de la langue : l'anglais n'est pas autant généralisé que l'on croit (sauf en Hollande et au Danemark).

   Au cours de ces 8000 km nous avons traversé dix pays ( Suisse, Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie, République Tchèque, Pologne, Danemark, Hollande et Belgique) et 31 départements. Parmi les meilleurs souvenirs, je peux citer :

   - l'accueil grâce au réseau warmshower. Nous l'avons utilisé 11 fois en France, 1 fois en Suisse et 1 fois en Autriche. Il permet de rencontrer des gens, d'échanger des expériences sans oublier le côté matériel (la douche !). Il exige une préparation, l'accés à internet et le respect des dates ce qui n'est pas évident dans un voyage lent tel que le nôtre.Grâce à ce réseau nous avons fait des rencontres exceptionnelles dont nous gardons toujours le souvenir.Mais il y a une contrepartie (certainement dérisoire): les échanges se prolongent assez tard et nous ne pouvions pas partir avant 8h30. Lors de notre retour en France nous ne l'avons pas utilisé, préférant être libres dans nos étapes et nos horaires.

    - la Hollande : un pays magnifique où tout est prévu pour le vélo : pistes cyclables en très bon état et très bien signalées, routes doublées dans les deux sens, terrain plat !

   - la France :  bien que le réseau des pistes cyclables ne soit pas bien étoffé, de très nombreuses petites routes nous amènent partout et elles sont encore en bon état. Leur signalisation est très souvent présente. Et la beauté des paysages et des sites n'a rien à envier aux autres pays.

   Mais il y a aussi de mauvais souvenirs :

   - tout d'abord ceux liés à l'état des routes même dans des pays "modernes" : l'Allemagne (tout au moins la partie nord) et la Belgique : les pistes sont en mauvais état (de véritables brise derrière et brise roue arrière), les pavés, les bordures d'accés. Elles sont mal indiquées : où aller quand les routes nous sont interdites, ce qui est fréquent ?

   - les eurovélos : sauf information positive, il faut les fuir. Elles peuvent être excellentes (bitume, aggloméré), de moins bonne qualité (bitume bosselé) ou dans un état inapproprié au voyage à vélo chargé (trous, cailloux ...). La signalisation est en général insuffisante voire inexistante (le gps nous a rendu beaucoup service sinon il aurait fallu avoir des cartes très détaillées). De plus elles font souvent de gros détours.

   - Le vent a été notre ennemi 80% du temps. Il gênait notre avancée et apportait le froid. Pour finir, en Vendée et en Charente nous avons affronté le vent très chaud venant du sud sous la canicule (les éoliennes ne fonctionnaient pas car ce n'est pas le sens habituel !).

   - le soleil : il a brillé par son absence ! sauf les trois derniers jours où nous avons supporté la canicule sans transition.

   - le froid : absence de soleil et vent en ont été la cause. J'ai supporté les gants jusqu'au début du mois de juin et même au delà certains matins. Le deuxième duvet m'a été utile.

   -La pluie : c'est la peste des campeurs : même avec des saccoches étanches tout sent l'humidité même dans la tente.Nous avons été gâtés car nous n'avons eu que quelques jours de pluie mais cela est suffisant pour avoir parfois le moarl en berne.

   - les problèmes dentaires qui auraient pu mettre fin au voyage 

   - Le vélo : les incidents ont commencé en allemagne :

               .  j'ai mal raccroché le câble pour alimenter le gps : une réparation de fortune m'a permis de l'utiliser 2 semaines de plus. Par la suite la dynamo n'a plus fonctionné.

                . Le dérailleur avant a cessé de fonctionner en Picardie

            . un rayon a arraché une partie de la jante. La roue très voilée a pu fonctionner gràace au frein à disque. En arrivant à Bordeaux, la jante était fendue en de multiples endroits.

                 . les saccoches avant  baillent et ont dû être réparées avc du ruban adhésif. J'ai pu apprécier la qualité des saccoches ortlieb à l'arrière.

    Nous avons dormi 15 fois dans le dur et nous avons bivouaqué 75 fois dans la nature. Dans les pays où cela n'était pas auorisé la forêt nous permettait de passer inaperçu. En France nous avons bivouaqué dans ou près des villages. Nous n'avons été ennuyés qu'une fois.  Nous ne pouvions pas nous permettre d'utiliser les campings pour un si long voyage et pour des raisons de liberté. De ce fait nous n'avons dépensé chacun que 7,70 euros par jour.

Je remercie Jean Michel, mon compagnon de voyage, sans qui je n'aurai pu faire un si long périple. Nos différents caractères nous ont obligés à faire des concesssions non dites mais ressenties. Grâce à elles notre voyage a pu se dérouler sans incident majeur et s'est terminé dans la bonne humeur.

La chaleur et les touristes ne me font pas regretter le retour chez moi.

Après le Bordeaux Marrakech Bordeaux en 2013 (qui a été plus riche en rencontres), cette deuxième expérience me permet de tirer les mêmes enseignements : un dépassement de soi, une philosophie de la vie avec entre autre l'acceptation de la fatalité. Se retrouver aussi loin de soi dans des moments difficiles ne peut qu'être bénéfique pour affronter les obstacles du futur. Dommage que cela arrive un peu tard.  

 


Fin de voyage

Publié le 30/06/2015, par vladim, Saint-Jean-d'Angély

Le 28 /6 : le passage du pont de Saint Nazaire est assez périlleux en vélo. Heureusement c'était dimanche vers 16 h. À Saint Père nous avons bivouaqué dans une prairie de la zone industrielle.

Le 29 /6 : nous avons roulé sous la canicule et malgré elle nous avons pédalé sur 120 km.

Le 30/6 : ce matin le vent s'est levé contre nous ! Il fait très chaud. Le compteur totalisait 80 km à midi ! Nous devons arriver à Jonzac. Nous nous 'refroidissons' chez mac do et roulerons un peu plus tard. À bientôt pour l'épilogue ( samedi)

La Brière 

La Brière 

La Brière 

Le pont de Saint Nazaire 

Le pont de Saint Nazaire 

Le pont de Saint Nazaire 

Le palet comme la pétanque 

Dernier passage chez macdo 


De Vannes à Saint Nazaire et son fameux pont

Publié le 28/06/2015, par vladim, Saint-Nazaire

Le 27/6 : nous avons quitté Annick et Yvan ce matin vers 9 h. Il y a encore de belles côtes mais la journée est ensoleillée. Nous bivouaquons à côté d'une chapelle du 16 ème perdue dans la campagne. La nuit sera vraiment très calme.

Le 28/6 : la journée promet d'être très chaude. Nous roulons sur des petites routes et faisons des détours pour éviter Vannes. Nous nous dirigeons vers Saint Nazaire pour traverser le grand pont : cela ne devrait pas être trop difficile car c'est dimanche.

Église dans le Morbihan 

Calvaire en Morbihan 

Saint Anne d'Auray : la basilique 

Chapelle Prescot 

Chapelle Prescot 

Bivouac Chapelle Prescot 


Retrouvailles de Jean Michel avec ses cousins

Publié le 26/06/2015, par vladim, Pont-Aven

Le 25/6 : en cette belle fin d'après-midi nous avons monté nos tentes à Melrand dans un camping désaffecté auprès d'un étang dans un parc.

Le 26/6 : c'est sous un ciel nuageux que nous nous dirigeons vers Quimperlé puis Pont Aven. À 14 h nous retrouvons Annick et Yvan, les cousins de Jean Michel. L'accueil est vraiment chaleureux. Après une visite de la ville Yvan nous amène sur la côte. Pour la première fois depuis plus de 2 mois nous aurons droit à l'apéritif : le mojito, d'origine cubaine. Ensuite nous pourrons apprecier le repas aux fruits de mer. Demain, il faudra reprendre notre descente lente mais inexorable descente vers Bordeaux.

À propos de l'if : il s'agit d'un arbre de 750 ans dont tout l'intérieur est creux et qui ne tient presque que par l'épaisseur de l'écorce

Champ de chardons 

Chaos granitiques sur l'aven 

Les toilettes de Pont Aven 

La côte près de Pont Aven 

La côte près de Pont Aven 

Repas chez les cousins de Jean Michel 

 


Où suis-je ?


Mes albums photos

Catégories

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog